Porsche Nougat Cup 2018 : une édition immanquable ?

Les 15 et 16 septembre derniers avait lieu la 5ème édition de la Nougat Cup, organisé par le Porsche Club Porte de Provence.

Recevez gratuitement LA newsletter de l’actualité Porsche

Lors de la 4ème édition, j’avais pris un plaisir non dissimulé lors de la Nougat Cup. Bien plus que cette deuxième place, j’avais tout simplement passé une journée magique avec Antoine, ami et copilote d’un jour.

Dès le lendemain, nous nous prenions à rêver de la cinquième édition, afin de revivre cette journée magique.

Que peut-on faire contre la fatalité ?

Le week-end précédent la Nougat Cup, j’étais sur l’Ile de Ré pour les 10 ans du Club Porsche Atlantique. Comme vous avez pu le lire dans mon billet, mon Boxster avait décidé de boire de l’eau… Choix unilatéral et peu pratique.

J’avais donc une semaine pour trouver une voiture.C’est donc avec une belle 996 Carrera prêtée par un lecteur que je prenais la route depuis Paris, le Vendredi en début d’après-midi.

Une route relativement sereine jusqu’a l’allumage d’un voyant moteur qui décida de s’inviter sur le tableau de bord.

Après plusieurs longues minutes au téléphone, le verdict tombe. Ma Nougat Cup 2018 s’arrête à Beaune.

Le lundi matin, un passage à la valise chez Marc Borie (92) révélera un problème de sonde lambda… Rien de grave.

Un départ au Centre Porsche de Montélimar

Dès 8h00 les premiers participants étaient attendus au centre Porsche de Montélimar afin de retirer les “welcome packs” contenant notamment le précieux road-book de la journée.

Après le traditionnel “café-croissants”, place au briefing de Ludovic Bincaz, gourou de la régularité au sein du Club Porsche Porte de Provence (retenez bien ce nom…)

Les explications n’ont rien de superflus, car il n’est pas naturel de déchiffrer un road-book, ni d’accélérer avant un virage pour ne pas faire baisser sa vitesse moyenne !

Direction l’Ardèche pour cette cinquième Nougat Cup

Le principe et donc d’alterner des liaisons et des spéciales, ou la vitesse moyenne doit être proche de 50 km/h. Lors cette matinée, une halte fort appréciable à la “Remise” à Antraigues sur Volane a permis au concurrent de goûter à la célèbre tarte aux pommes, mais surtout de visiter le musée du Rallye Monte Carlo.

Direction ensuite le Casino de Valls pour le déjeuner, en regardant sa montre, car chaques équipages doit repartir à une heure bien précise sous peine de pénalité de temps.

Une arrivée sur les Allées Provençales de Montélimar

Après les cinq spéciales de l’après-midi, les 100 équipages avaient rendez-vous sur les célèbres Allées Provençales de Montélimar, avant de se rendre à la Chapelle Daurelle pour un cocktail suivi de la remise des prix.

 

Ironie de l’histoire, devinez qui a gagné cette 5 ème édition ?  Une certaine Gaëlle Bincaz… bien aidée de sa copilote !

Mention spéciale également pour l’équipage du Cayman 98 qui termine à une brillante troisième place en réalisant l’exploit d’une 8 ème spéciale à ZÉRO point ! Chapeau.

Une fois de plus, le plus grand des remerciements revient aux bénévoles du Club Porsche Porte de Provence. Rendez-vous en 2019, si le destin ne s’en mêle pas d’ici là !